Télésecrétaires : repérez les arnaques !
Publié le jeudi 15 septembre 2016 par Mildred Girodet | 2 commentaires
Classé dans : Trouver des clients - Arnaques -

En tant que télésecrétaire, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux clients et d’offres de mission potentielles qui pourraient ainsi venir compléter notre chiffre d’affaires mensuel.
Si les secrétaires sont à même d’user de nombreux stratagèmes pour développer leur clientèle, il ne faut pas oublier que les clients potentiels peuvent eux aussi être sans scrupule en vous faisant miroiter monts et merveilles.
Le but de cet article est donc de recenser les « arnaques » les plus fréquentes afin que vous puissiez vous y préparer.

Les demandes de devis simulées

Vous avez certainement tous déjà reçu une ou plusieurs demandes de devis via votre site Internet ou votre adresse e-mail. Il s’agit ici d’un très bon moyen pour développer sa clientèle, mais encore faut-il que les devis aboutissent, et pour qu’ils aboutissent, il faut que cela soit une réelle demande de la part d’un potentiel client qui, lui, existe vraiment.

Je m’explique. Aujourd’hui, beaucoup de télésecrétaires reçoivent des demandes de devis auxquelles elles répondent, mais sans avoir aucun retour de la part du potentiel client. Très souvent, ces demandes de devis se font par e-mail grâce à une adresse mail destinée uniquement à cet usage. Le mail comporte très peu d’informations notamment en ce qui concerne l’identité du demandeur, et bien évidemment aucun numéro de téléphone n’est communiqué dans cet e-mail. C’est ce qui doit vous mettre la puce à l’oreille.

Vous vous demandez certainement quel est l’intérêt de ces « fausses » demandes de devis... Eh bien, tout simplement, elles sont effectuées par des consœurs peu scrupuleuses qui au lieu de se rendre sur les réseaux sociaux pour demander des conseils en termes de tarification préfèrent duper l’une d’entre nous afin d’obtenir un devis tout beau tout propre à envoyer à son potentiel client.
Les nouvelles venues dans le métier ne donnent pas leur part aux chiens puisqu’elles aussi ont recours à cette méthode pour fixer leurs tarifs.

Les fameux tests de transcription de 15 minutes ou plus

Certaines personnes ne s’arrêtent pas là et vont même jusqu’à faire travailler leurs consœurs totalement gratuitement !

Le principe de cette manœuvre est de poster une offre de mission de sous-traitance pour de la transcription audio et bien évidemment une multitude de télésecrétaires va répondre positivement à l’annonce.
C’est à ce moment-là que la personne ayant posté l’offre va proposer à ces candidates d’effectuer un test de retranscription d’une durée variable, cela peut aller de 15 minutes à 30 minutes enregistrées !

Et c’est ici que vous devez dire STOP !
Sachez qu’un test de transcription audio ne doit pas durer plus de 10 minutes enregistrées, ce qui équivaut environ à une heure de travail. Cela est largement suffisant pour permettre à la personne de se rendre compte de la qualité de votre travail.

En procédant de cette façon et en donnant ne serait-ce que 15 minutes d’un fichier son à une dizaine de télésecrétaires (bien évidemment, il ne s’agira pas du même passage audio), la donneuse d’ordre se retrouve avec un travail effectué en un temps record et tout cela gracieusement.

Quand les secrétaires indépendantes se transforment en point relais

En tant qu’assistante indépendante et à l’affût de nouvelles missions, vous avez certainement dû recevoir par e-mail ou trouver sur un site d’offres de missions ce genre de proposition : « votre mission sera de réceptionner le courrier et/ou des marchandises à votre domicile... »
Et là, je n’ai qu’un seul mot à dire : méfiance !

Je n’ai toujours pas compris le but de ce genre d’annonceurs, mais il s’agit probablement d’entreprises ne disposant d’aucune adresse géographique et seulement d’une Boîte Postale.
C’est ce qu’on appelle très souvent « les magasins et entreprises éphémères ».

Je pense que vous en avez toutes et tous déjà entendu parler. Il s’agit, pour la plupart, de magasins proposant des produits à un tarif plus qu’attractif, mais qui très souvent ne répond pas aux attentes des acheteurs.
C’est pour cette raison que le magasin est obligé de déménager tous les mois, voire toutes les semaines, pour ne pas avoir à rendre de comptes à ses clients.

Il me semble que c’est ici le but premier, de faire recevoir son courrier et sa marchandise à une adresse à laquelle il sera impossible de dénicher le fraudeur.

Des offres de mission qui ne sont plus d’actualité

Pratiquement toutes les secrétaires indépendantes sont inscrites sur des sites d’offres de missions qui proposent tous les jours de nouvelles offres dans différents domaines, mais surtout pour les télésecrétaires.

J’ai récemment été confrontée à un souci assez particulier : les offres de missions proposées sur ce genre de site dataient de plusieurs mois, voire de plusieurs années !

En effet, sur le site d’offres de missions, il est indiqué que l’offre a été postée il y a quelques jours.
Pourtant, après une courte recherche sur le Web, on peut s’apercevoir que cette offre n’est plus du tout d’actualité, puisque l’annonceur avait posté son annonce sur un autre site Internet il y a de ça plusieurs mois.

Pour comprendre ce cheminement, il faut tout d’abord comprendre le mode de fonctionnement des sites Internet proposant des offres de missions.
Les dirigeants de ces sites reçoivent par mail des notifications en fonction de certains mots-clés (alertes) qu’ils ont programmés.
Par exemple, si la personne souhaite être alertée sur toutes les actualités concernant le télétravail, à chaque fois que le mot télétravail apparaîtra sur le web, celle-ci en sera informée par e-mail. Le site d’offres de missions n’a plus qu’à poster l’annonce sur son propre site, mais très souvent sans faire attention à la date réelle de publication de cette offre de mission.
C’est bien évidemment les télésecrétaires répondant à cette offre qui vont en faire les frais.

J’ai encore été confrontée à cette situation ce matin en voulant répondre à une annonce d’assistante en télétravail.
Lorsque j’ai voulu envoyer un e-mail à la personne, il s’est avéré que l’adresse n’était plus valide. J’ai donc effectué des recherches sur Internet pour trouver la bonne adresse mail en espérant qu’il s’agissait d’une simple erreur de frappe de la part du site ayant mis l’annonce en ligne.
Il n’en était rien. Il s’agissait d’une annonce qui datait du mois de novembre 2015.

Après m’être aperçu de la supercherie, j’ai quand même poussé mes recherches sur Internet, et j’ai pu ainsi contacter l’annonceur par téléphone qui m’a informé ne jamais avoir posté cette offre de mission puisqu’il ne cherchait pas de personne en télétravail, mais sur site.

En conclusion, en tant que secrétaires indépendantes, et qui plus est en télétravail, nous devons être très vigilantes quant aux offres qui nous sont faites.

Pour résumer :

  • Méfiez-vous des demandes de devis comportant très peu d’informations sur l’identité du demandeur,
  • N’acceptez jamais un test de transcription de plus de 10 minutes,
  • Laissez de côté les offres vous proposant de recevoir du courrier ou de la marchandise à votre domicile,
  • Vérifiez toujours l’actualité des offres de missions que vous pourrez trouver sur internet.

En espérant que ces quelques conseils puissent vous faire gagner un temps précieux que vous pourrez consacrer à vos clients qui eux, sont bel et bien réels.

Mildred Girodet
Ma-Ligne Secrétariat
http://www.malignesecretariat.fr

Crédits photo : JM Van der Maren

Commentaires
Le jeudi 15 septembre 2016 à 10h55

Merci Mildred pour cet article très instructif .

Afin d’éviter les mauvaises surprises, je conseillerai aussi de vérifier le sérieux des clients sur verif.com ou societe.com à partir du nom de leur société ou de leur numéro SIRET (il est systématiquement précisé sur les annonces Leboncoin). A partir de celui-ci, j’ai déjà constaté que plusieurs sociétés radiées publiaient des annonces afin de recruter un.e salarié.e ou prendre un.e prestataire.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le jeudi 15 septembre 2016 à 18h57

Merci Mildred pour tous ces conseils. On n’est jamais suffisamment vigilantes.

Un ami entrepreneur m’avait conseillé de ne jamais donner de tarif par téléphone, de toujours demander une confirmation par mail. Ainsi, si la personne est réellement intéressée, elle le fera sans problème. Et cela permet également d’obtenir toutes les coordonnées du potentiel client.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)