Le bonheur d’être télésecrétaire
Publié le lundi 28 janvier 2019 par Celine Lieffroy | 3 commentaires
Classé dans : Se lancer - Risques - Motivation - Travailler à domicile -

Quelles sont les raisons d’être heureuse ou moins heureuse comme télésecrétaire ?

C’est la question que j’ai posée aux membres du forum des secrétaires indépendantes :

Diriez-vous que vous êtes heureuse dans votre travail de secrétaire indépendante ?
Quels sont les facteurs qui expliquent que vous soyez heureuse (ou pas) dans votre travail ?

Voici un florilège des réponses que j’ai pu lire et pour lesquelles j’ai reçu l’accord de leurs auteures pour les partager avec vous sur Croquefeuille.

Vous pourrez bien sûr compléter par vos commentaires :-)

Priscillia exerce comme secrétaire indépendante en Essonne depuis 2009 (http://secretaire-liberale.fr).

« Ce qui me rend heureuse, c’est cette liberté de faire ce qui me plait, de choisir les missions qu’on me propose, de gérer mon temps comme je l’entends, de pouvoir profiter de mes enfants, d’apprendre continuellement, de rencontrer virtuellement et réellement des personnes qui m’inspirent et qui m’aident à avancer... »

Josiane est installée comme traductrice comme traductrice allemand > français et secrétaire bilingue en 2005 :

« Je pense que le sentiment de liberté est ce qui me rend la plus heureuse : faire les choses comme je le pense, ne pas les faire uniquement parce qu’un chef a décidé que c’était comme ça, alors que tout le monde sait que ça ne sert à rien, ne pas avoir à faire sans arrêt des compromis avec les collègues... »

Et elle ajoute :

« Les autres points qui me rendent heureuse sont le sentiment de faire quelque chose d’utile, pouvoir apprendre en permanence, la diversité des tâches et la polyvalence nécessaire. »

Cécile a créé CJSI Bureautique, en 2010. Elle est spécialisée en transcription médicale.

« Installée depuis presque 10 ans, j’ai connu un démarrage lent, mais croissant ou j’arrivais à concilier vie pro et perso. Donc, je pouvais dire que j’étais heureuse dans mon travail.
J’ai pu choisir mes missions, me spécialiser, dire non quand je le souhaitais…
 »

Catherine est lancée depuis 2009, « pour rien au monde » elle ne regrette d’avoir créé son entreprise !

Ce qui l’a rend si heureuse :

« Le contact avec mes clients et leurs équipes. Le café ou le thé à partager. La mission confiée par un client et accomplie.
Les mercis de mes clients. Les repas de fin d’année avec eux et leurs équipes.
La liberté de gérer mon temps.
La rencontre de nouvelles personnes chaque année par les clubs d’entreprises
.

Et aussi :

« Le travail en confiance et la relation d’égal à égal avec mes clients. Nous sommes sur un même pied d’égalité puisque nous sommes tous les deux chefs d’entreprise. »

Myriam est spécialisée en permanence téléphonique médicale depuis 2007.

« J’aime le contact avec mes clients et leurs patients. J’apprécie de ne pas avoir de supérieur à vérifier ce que je fais chaque minute (à compter combien de tasses de thé je bois par jour...)
J’apprécie d’avoir trouvé des collaboratrices sur qui je puisse compter.
Une confiance s’est instaurée avec mes clients. J’en ai un qui va vendre son cabinet, et il vend le secrétariat avec ! J’espère que ça fonctionnera, mais pour lui, je fais partie du cabinet.
 »

Angélique a créé Ried Secrétariat en 2014. Elle intervient principalement sur site.

Ce qu’elle aime dans son métier :

« La diversité des tâches (assistante médicale et administrative et commerciale), le contact avec mes clients, et puis je bouge tout le temps, le matin je suis chez tel client l’après-midi chez un autre... Et puis la satisfaction de mes clients qui me disent à longueur de temps "je ne sais pas comment je ferais si vous n’étiez pas là" »

Parmi les points moins positifs de leurs métiers, elles évoquent :

=> Les fluctuations d’activités, et notamment les baisses d’activité, comme le fait de perdre un client, ce qui remet en cause un équilibre acquis…

=> La solitude et l’isolement, liés surtout au travail à domicile.

Après quasi 10 ans d’activité à domicile, l’une d’elles écrivait :

« La solitude me pèse énormément. Je ressens le besoin de retrouver une vie sociale. »

Cela peut être pallié notamment par les rencontres réseaux :

« Le gros point négatif, c’est la solitude, même si depuis quelque temps, j’y remédie en participant à des événements organisés par des réseaux. »

Il y a aussi les déplacements sur site, chez les clients, ou le travail en espace de coworking.

Catherine a d’ailleurs co-créé l’un de ces espaces de travail partagé sur son territoire, près de Saint-Étienne : O’Village

« Je ne souffre pas de solitude, car j’interviens sur site. Et pour aider les entrepreneurs à ne plus souffrir de solitude, j’ai ouvert un espace de coworking ! »

=> Ce sentiment d’isolement peut entraîner des remises en question, notamment en cas de baisse d’activité, et/ou un manque de motivation

« Depuis quelque temps, je manque de motivation, beaucoup de remises en question, des doutes quant à mon avenir d’indépendante. »

=> Le manque de reconnaissance de l’entourage est également cité, là encore notamment pour les personnes qui travaillent essentiellement à domicile :

« Que les amis et la famille (y compris mon mari) comprennent que je suis à la maison, mais que je travaille ! »

=> Et d’une manière générale, le manque de sérénité lié à une possible baisse d’activité et la peur de devoir reprendre un travail salarié…

Et vous, que pourriez-vous répondre à ces questions ? Dites-le-nous en commentaires...
Diriez-vous que vous êtes heureuse dans votre travail de secrétaire indépendante ?
Quels sont les facteurs qui expliquent que vous soyez heureuse (ou pas) dans votre travail ?

Commentaires
Le vendredi 8 février 2019 à 08h59

Je me retrouve complètement dans ces témoignages !
Après 10 ans dans la fonction publique territoriale, où je servais avant tout les intérêts des élus et des chefs de service (avant ceux des usagers-contribuables !) et où on faisait tout pour me maintenir au bas de l’échelle, sans considérer mes réelles compétences et mes envies d’évolution, j’ai franchit le pas de tout quitter pour me mettre en micro-entreprise. Et je ne regrette pas du tout ! j’ai la chance de bien gagner ma vie (en comparaison d’un salaire de fonctionnaire de catégorie C - 2e classe pas d’une assistante dans le privé) et je travaille dans des domaines différents (informatique, coopérative agricole, particuliers, tourisme) : c’est très enrichissant, on rencontre des gens très différents. Et puis je m’ennuyais franchement, intellectuellement parlant et maintenant, comme je suis force de proposition, cela m’encourage à faire des recherches (documentaires ou recherche de solutions). Je fais des formations pour me diversifier (Chambre des métiers ou autre).
J’ai même des clients qui acceptent que je me rende sur site avec mon chien, donc moralement, c’est très bon et ça créé du lien, ça donne un autre sujet de conversation avec les gens. Vraiment, je suis très contente.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le vendredi 1er février 2019 à 18h30

Je suis ravie d’être secrétaire indépendante ! Les raisons… Je m’organise comme je le souhaite, je travaille un maximum depuis mon domicile et lors de mes rendez-vous, je rencontre des entrepreneurs passionnés, qui partagent leur expérience… c’est très enrichissant !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mercredi 30 janvier 2019 à 17h17

Article très intéressant ;)

Je suis très heureuse dans mon travail, mon activité se développe bien.

Je ne souffre pas de la solitude, à voir d’ici quelques années... mais je suis habituée à travailler ainsi depuis plus de 10 ans maintenant en tant que salariée (en parallèle de mon activité indépendante) et tout se passe bien. Je romps la solitude grâce aux groupes locaux organisés par ma coopérative :D

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre de Croquefeuille en remplissant ce formulaire :

Prénom :
Email *  :
* champ obligatoire.

Les plus lus
Publication
Mots-clefs
Les auteurs